Démarche artistique

Mon approche en métiers d’art est de prime abord formelle.  S’ensuit bien souvent une relecture poétique et symbolique.  L’objet comme mode d’expression est au cœur de ma pratique. Objets utiles, objets ornementaux, objets de réflexions. La répétition et la reproductibilité sont des lignes directrices dans mon travail.

Je suis particulièrement attirée vers les procédés de fabrication issus de la tradition.  La patience et la détermination qui se cachent derrière la maîtrise du geste juste m’attirent. La matière, souple, transformable dans sa structure même, offrant plusieurs possibilités de métamorphoses, est bien souvent mon sujet premier.  J’y recherche instinctivement les contrastes et les dichotomies entre les formes, les couleurs, les textures.  J’aime faire cohabiter la surabondance et la sobriété.

Le passage du verre à l’argile me permet d’osciller entre plusieurs langages et plusieurs postures.  Le verre, une matière à dompter, est pour moi aérien et symbolise l’exubérance, la volubilité.  L’argile, avec laquelle je dialogue, est ancrée et intime.  Elle revêt à mes yeux le rôle suprême de contenant.

Dans mon travail, la poésie et l’humour sont très présents notamment à travers le rapport existant entre la forme et son décor.  Mes choix de motifs et de couleurs, souvent ludiques et référant à l’enfance, jettent un pont entre l’exubérance et la sobriété.  Dans ma pratique j’explore la fine frontière qui se situe entre l’équilibre et le désordre.

À propos

Judith Dubord est originaire de Montréal.  Technicienne en procédés chimiques,  elle travaille durant une dizaine d’années sur une raffinerie de pétrole.  Parallèlement à son métier d’opérateure, elle découvre le verre d’art et se plonge dans l’apprentissage de diverses techniques verrières.  Profondément attirée par le feu et la fusion du verre, c’est aujourd’hui à l’aide d’un chalumeau qu’elle explore cette matière.

 

En 2006 elle quitte la ville pour s’établir avec sa famille à Saint-Jean-Port-Joli où elle installe son atelier de verre.  Elle se fera alors connaître pour sa collaboration avec les restaurants Laurie-Raphaël de Québec et de Montréal. 

Amoureuse de la matière transformable, elle entame des études en céramique à la Maison des Métiers d'Art de Québec. Diplômée en 2016, elle élabore une gamme de produits utilitaires en céramique tout en conservant sa pratique verrière principalement axée sur l'objet-bijou.

 

Diplômée en Étude de la pratique artistique de l’Université de Rimouski en 2018, elle poursuit un travail de recherche et création sur la philosophie du métissage des médiums et des matières.

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon